• STAMPE SV3

    Exemplaire unique, immatriculé OO-UYM le 18/08/1932, il fut étudié à la demande d’un pilote aisé : Lambert Keyenbergh. Celui-ci désirait s’illustrer dans les raids sur le trajet Bruxelles à Elisabethville (Congo).

    L’étude est menée par le jeune ingénieur maison : George Ivanow.

    Si les lignes générales sont celles du RSV 32 GII, il en diffère notoirement par son envergure et sa surface alaire réduite, un profil d’aile plus fin et plus pénétrant. Sa capacité d’emport en carburant est augmentée avec un réservoir principal plus volumineux et un supplémentaire positionné à la place du passager avant (autonomie maximale de 2325 km ou 16 heures).

    Le train d’atterrissage à sandow est remplacé par un train à essieux coudés et amortisseurs à blocs de caoutchouc. Il est équipé de pneus basse pression.

    Le moteur retenu est le tout dernier moteur De Havilland Gipsy III,  monté en inversé.

    Les empennages sont redessinés tout en conservant les mêmes surfaces.

    Le résultat est un avion lourd, ce qui n’est pas un handicap, le but étant d’engranger les kilomètres.

    Face cette course effrénée aux records, la réglementation internationale appliquée aux raides d’avions légers est durcie, et, ni le pilote, ni l’avion, ne répondront aux nouvelles conditions en la matière.

    Comme la base de départ a été profondément modifiée sans l’aide de Renard, l’appareil est identifié en tant que SV3. (Ceux qui auraient pu devenir les SV1 et SV2 n’ont pas dépassé le stade de la planche à dessin).

    Au dernier moment, le projet se trouve donc abandonné. L’OO-JYM retrouvera ses deux places et sera utilisé en simple avion de tourisme, jusqu’à sa radiation en 1946.

    L’avion, initialement de couleur crème dans sa version monoplace de record,  fut revêtu, par la suite, d’une teinte aluminium.

    L’immatriculation était bleu pâle. Quant au macaron portant un éléphant et aux les bandes diagonales, leurs couleurs sont une libre interprétation de ma part, faute de sources fiables

    (d'après les ouvrages de R. Jouhaud sur les avions Stampe)

     STAMPE SV3STAMPE SV3

     

    STAMPE SV3STAMPE SV3

    Mes modèles de STAMPE au 1/66    VOIR

    Bons vols.


    votre commentaire
  • S.V.4 Stampe et Vertongen

    Le SV3 est un bon avion, mais il est technologiquement dépassé.

    En 1932, Le De Havilland Tiger Moth commence à sortir en série. C’est la référence en matière d’avion destiné à la formation de pilotes.

    Les RSV32 de l’école sont à bout de souffle et il faut songer à les remplacer. Leurs performances sont périmées. Lents aux commandes, ils sont handicapés par leur train à essieu rigide. De plus l’accès à la place avant est malaisé.

    Stampe et Vertongen demandent à leur ingénieur « maison » Ivanov d’amener le SV3 aussi près que possible du Tiger Moth.

    Il en sort un avion plus petit que le SV3 de 10%.

    Le moteur est abaissé de 10cm sur son axe, Le train est à essieux coudés renforcés. L’aile supérieure présente une flèche et est avancée sur le fuselage pour faciliter l’accès à la place avant mais l’aile inférieur reste droite. Le nombre de mats passe de 8 à 4.

    L’avion est nommé SV4. Seulement cinq exemplaires de ce type seront construits.

     Stampe et Vertongen S.V.4Stampe et Vertongen S.V.4

     

    Stampe et Vertongen S.V.4Stampe et Vertongen S.V.4

    Mes  modèles de STAMPE au 1/66    VOIR

    Bons vols.


    votre commentaire
  • STAMPE SV-4C de l'AERONAUTIQUE NAVALE

    L'Aeronautique navale a fait voler au moins 123 stampe SV-4C entre 1949 et 1966. Ces avions totalisèrent environ 200 000heures de vol.

    L'escadrille 50S est basée à Lanveoc-Poulmic. Cette école de perfectionnement reçoit ses premiers stampe à partir d'octobre 1949.

    Le n°57 fait partie des 10 stampe cédés par l'armée de l'air en 1951. Au total, 25 stampe arrivèrent à cette école.

    Ils reçoivent les bandes day-glo en janvier 1962 et forment la section de vol sportif en 1964. Les derniers stampe de cette école furent déclassés en 1968.

    Comme mes autres maquettes de stampe, celui-ci a été réalisé d'après un profil de R. Jouhaud et les commentaires tirés de ses ouvrages sur le sujet.

    Concernant la 50S, un lien intéressant: http://www.ffaa.net/flights/50s/50s_fr.htm

     

    STAMPE SV-4C de l'AERONAUTIQUE NAVALESTAMPE SV-4C de l'AERONAUTIQUE NAVALE

    Mes modèles de STAMPE au 1/66    VOIR

    Bons vols.


    votre commentaire
  • STAMPE SV-4C de la PATROUILLE D'ETAMPES

    Une troisième maquette de stampe ayant volé sous nos cocardes.

    L'escadrille de présentation de l'Armée de l'Air E.P.A.A. 58 voit le jour à Etmpes en juin 1947.

    Ses moyens sont dérisoires comparés à ceux de cette même patrouille avant guerre.

    Elle a pour mission de représenter l' Armée de l'Air dans les meetings. Le programme de présentation destiné à montrer la valeur des cocardes et à susciter des vocations est basé sur un groupe de trois stampe complété par un solo.

    Le public, aux gouts simples, affamé de spectacle, ne ménage pas ses ovations.

    L' E.P.A.A. est dissoute pour des raisons budgétaires en octobre 1953.

    La Patrouille et ses stampe rentre alors dans la légende.

    Cette maquette est la dixième de la série de stampe SV4, toujours réalisé&e d'après l'ouvrage de Réginald Jouhaud: "SV4 Stampe, avion de légende"

    STAMPE SV-4C de la PATROUILLE D'ETAMPESSTAMPE SV-4C de la PATROUILLE D'ETAMPES

    STAMPE SV-4C de la PATROUILLE D'ETAMPESSTAMPE SV-4C de la PATROUILLE D'ETAMPES

     

    Mes modèles de STAMPE au 1/66    VOIR

    Bons vols


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique