• CAUDRON C272

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

    Lorsque j’ai dessiné l’aérogyre de Chappedelaine (maquette n°39), j’ai du commencer par dessiner le fuselage du Caudron C272, puisque celui de l’aérogyre en était une extrapolation.

    Une bonne partie du travail se trouvant ainsi faite je ne pouvais faire autrement que  dessiner, à son tour, un C272.

    Un peu d'histoire

    Les Caudron série C270 sont une extrapolation du Caudron C232, lui-même issu du Caudron C60 de 1921.

    Le premier appareil de cette série vola en 1930. 

    Tous les apparedils de ce typ, du C270 au C278 furent  baptisés "Luciole" du nom de la jument qui servit à remorquer le premier planeur des frères Caudron en 1908.

    Ce fut un des avions les plus populaires de l’aviation légère française de l’entre deux guerres.

    Plus de 700 exemplaires du " Luciole" furent construits dont 433 dans la dernière version C.275 lancée en 1936 (moteur Renault 4Pgi de 80ch). 300 de ceux-ci avaient été achetés par le Gouvernement français pour l'entrainement de ses pilotes dans le cadre de l'Aviation populaire. 

     Choix du F-AZAL  

    Cet appareil a été restauré et remis en état de vol par l'Association Aero Retro de Saint Rambert d'Albon. A l'issue de cette restauration, Il reçu l'immatriculation F-AZAL en 1973.

    La livrée bleu france qui lui a été appliquée n'était sans doute pas due au hasard, elle n'est pas sans rappeler la couleur des avions CAUDRON RENAULT qui disputèrent les célèbres courses Deutsch de la Meurthe. Les avions engagés devaient etre revétus d'une couleur représentant leur pays d'origine, d'ou ce bleu devenu célèbre pour notre pays.

     Cet appareil serait à l’origine le C272 n°16 F-PJKE de 1930 remotorisé par un Renault 4Pgi de 100cv devenant ainsi un 272/5.

    Il est toujours en état de vol mais a changé de livrée pour adopter celle d’un appareil ayant servi dans notre armée de l’air.

    La défunte revue RCM avait publié, en son temps, un article sur la remarquable maquette radio-commandée qu’en avait fait Yvon Mourier pour concourir aux championnats du monde de la discipline.

    Mon choix était donc fait.

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

     La maquette radio commandée et son train d'atterrissage. Remarquable!

    L’article nous en propose un plan 3 vues à bonne échelle (1/60 environ) de qualité, puisque figure sur celui-ci la mention manuscrite « certifié conforme »! On ne peut souhaiter mieux!

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

    Bibliographie

    Outre la revue cité ci-dessus :

    « LES AVIONS CAUDRON » tome 1 de André Hauet aux éditions LELA PRESS

    Le Fana de l'Aviation n°274 de septembre 1992 où est présenté le C275 restauré par les "Ailes Anciennes de la Baule

    Le NET, bien sûr, ou l'on peut consulter de nombreuses photos de l'avion grandeur, et même suivre le montage de la maquette citée ci-dessus. très intéressant

    Pour en savoir plus

    Comme pour le C232, la voilure est entoilés. Délaissant le contreplaqué pour le revètement du fuselage et de l'empennage, l'ingénieur Deville qui avait aussi dessiné le C232, a préféré un recouvrement en toile gagnant ainsi sur le poids.

    Si les ailes sont toujours repliables, elles ont du subir de légères modification de structure pour pouvoir s'adapter à la nouvelle configuration du train d'atterrissage. Sur le C232, la jambe élastique verticale était contre-ventée par un mat en diagonale prenant appui sur le longeron supérieur du fuselage, ce mat disparait sur le C270

    Dans l'ensemble, la cellule reste identique pour les différentes versions qui se différencient surtout par la motorisation.

    • C270 première version de production. Moteur Salmson 7Ac en étoile (82 exemplaires).
    • C272 Moteur Renault 4 Pb de 95ch (52 exemplaires)
    • C273 Moteur Michel R At-3 de 100 ch (13 exemplaires)
    • C274 Moteur Chaise H de 120 ch (1 exemplaire)
    • C278 Moteur Salmson 9Nc de 135 ch (1 exemplaire)
    • C276 Moteur DH. Gipsy III de 105 ch (7 exemplaires)
    • C272/2 Renault 4 Pei de 100 ch (22 exemplaires)
    • C272/3 Renault 4 Pdi de 120 ch (15 exemplaires)
    • C270/1 Salmson 7 Aca de 105 ch (projet)
    • C271/2 Lorraine 5 Pb de 110 ch (5 exemplaires)
    • C272/4 Renault 4 Pei de 140 ch (21 exemplaires)
    • C272/5 Renault 4 Pgi de 100 ch (80 exemplaires)
    • C275 Renault 4 Pgi de 100ch (433 exemplaires construits)
    • C275/1 Renault 4 Pdi de 120ch (1 exemplaire)
    • C277 Renault 4 Pei de 140 ch (9 exemplaires)
    • C275 R Renault 4 Pgi de 100ch (F-BBAZ)
    • C277 R Renault 4 Po3 de 140 ch (F-BDJR ex C275)
    • C   C276 H Hirth HM-504 de 110 ch (2 exemplaires à cabine fermée) Il suffit de se référer à la présentation du C232 car identique mis à part quelques détails.

    Les différences portent sur le capot et son plastron du fait que le moteur passe en position inversée, le train d'atterrissage et le haubanage de l'empennage, celui-ci étant entoilé (et non recouvert de contreplaqué ce qui garantissait une totale indéformabilité de l'ensemble).

    La partie du train réalisée en cuivre sera peinte couleur alu. Le renfort rep 10 et les mats rep 17 en bleu.

    Les tubulures d'échappement sont tirées d'aiguilles de seringues. Les deux les plus près du plastron sont jointives.

    En ce qui concerne la pose des mats de cabane et d'ailes, la méthode utilisée pour les "Stampe" est plus simple que celle décrite dans la présentation du Caudron C232 et que je reproduis ci-dessous:

     "Je l'ai réalisé à partir de chutes de balsa (la boite à rabiots), plan sur la planche 3 de la maquette. Première opération: coller les mats sur l'extrados de l'aile inférieur en leur donnant approximativement l' inclinaison finale.

    On met ensuite en place l'aile supérieure en collant l'extrémité des mats dans l'intrados de l'aile (vous avez réalisé les trous correspondants au préalable j'espère....)

    L'ensemble est un peu délicat à manipuler aussi le glisser dès que possible dans le bâti. Mettre en place la barre transversale. En glissant éventuellement des petites cales en papier au milieu, vous descendrez la partie centrale de l'aile jusqu'à une distance (visuelle) d'entre-plan correct. Rappelez vous, comme le disait "le Saint Patron: Henri MIGNET",  l'oeil est un superbe outil pour s'assurer d'une géométrie correcte.

    Il faut maintenant mettre en place les mâts de la cabane. Pas facile mais le fait que tout soit bien immobilisé dans le bâti, facilite grandement l'opération"

    Maintenant, à vous de voir.

    Quelques photos

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

    ti identique au C232                    Noter les encoches pour recevoir le train

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

    Perçage délicat des flancs                      Echappements (deux jointifs) 

    CAUDRON type C272     "LUCIOLE"

         vue de dessus (histoire de)

     Téléchargement des 2 planches  (format A4, en PDF, 2 Mo environ pour chaque planche.)

     PLANCHE 1  PLANCHE 2

     ou sur le site de Pierre  http://pierreg.free.fr/carton/projet/myproj.htm

     Bons vols.