• PAPÏER ET CARTON DE RENFORT

     Pendant longtemps, j’ai utilisé des cartonnages de récupération comme renfort.

    Puis, lorsque je me suis lancé dans la conception de maquettes, la non homogénéité des cartonnages récupérés (texture, épaisseur….) est devenue rapidement un handicap, facteur difficile a prendre en compte lors du dessin des modèles.

    Je me suis donc mis en chasse, pied à coulisse en main, pour dénicher le cartonnage qui conviendrait le mieux. Je l’ai trouvé sous la marque CANSON :

    Il s’agit de feuilles de bristol blanc de références :

    3148954542065  épaisseur 0.5mm

    3148957042500  épaisseur 1mm

    Bien sûr ces feuilles de bristol de qualité supérieure ont un prix (de 3 à5€ la feuille), mais leur dimension de 50 * 65cm offre déjà une belle surface à utiliser pour satisfaire les besoins de plusieurs modèles de bonnes dimensions.

    Le chiffre » rond» de leur épaisseur est une aide précieuse dans la phase conception, d’autant plus que je suis partisan de structures rigides pour « l’âme « de mes modèles. Je fais appel, pour mes assemblages, au bon vieux système de languettes et d’encastrements (le système « tenons et mortaises » cher aux menuisiers).

    Cela constitue un ensemble rigide et manipulable avant collage (avec précaution quand même), sous réserve que ces ajustements soient réalisés avec soin.

    Et c’est là que je vous livre une astuce qui vous fera gagner beaucoup de temps.

    La solution vient des limes cartonnés de manucure dont l’épaisseur est parfaitement adaptée à la finition des encastrements pour des tenons de 1.08mm (0.08mm pour le patron et 1 mm pour le carton*). Il suffit de leur faire faire un simple aller et retour dans les encastrements pour que ceux-ci soient exactement à la bonne dimension.

    Autre avantage, vous pouvez en adapter la largeur de la lime au besoin, à l’aide d’une (vieille) paire de ciseaux (sacrifiés pour l’occasion car fil de lame et abrasif ne font pas bon ménage !).

    DE L USAGE DES LIMES CARTONNEES

     En arrière plan, un montage « à blanc » de la structure du Dewoitine D338 (un prochain modèle) assemblée en utilisant cette méthode. Tout est OK? il n'y a plus qu'à coller.

    *En ce qui concerne le papier, j’ai adopté le classique papier de photocopie 80g (épaisseur 0.08mm) pour les patrons des pièces de structure et du 160g de qualité supérieure (épaisseur 0.16mm) pour tous les habillages.

    Bons montages.