• SPAD XIII S1893 - JACQUES ROQUES - SPA 48

     

    SPAD XIII

     

    Les décorations connues ou complètes des Spad XIII de début de série sont peu nombreuses.

    Celle de Jacques Roques, flanquée de l'emblématique gallinacé de la SPA48, compte parmi les plus belles

    Les fabricants de maquettes en plastique ne s'y sont pas trompés. On la retrouve sur nombre de maquettes de Spad.

    A mon tour, j'ai succombé à la tentation!

    Un peu d'histoire 

     En octobre 1916, l'escadrille N48 (alors équipée de Nieuport, d’où le N) devant adopter un insigne collectif, le Cne Georges Matton, commandant de l'escadrille et le Ltt Armand Galliot de Turenne, choisissent de doter la N48 d'un oiseau.

    Ils choisissent celui qui représente le mieux la France, un superbe coq de basse-cour. Cet oiseau, qui fera l'unanimité, sera désormais le parfait emblème de leur unité. Il sera représenté en buste par Jacques Nam (dessinateur et peintre français) dans un cercle généralement bleu ciel (source Albindenis.free.fr). 

     

     SPAD XIIIJacques Roques (1897 - 1988) fut un As français d'origine suisse. Rappelons qu'un As est titulaire d'au moins 5 victoires homologuées.

    Titulaire de 5 victoires sures et 3 probables, il en fut une des figures les plus hautes en couleur.

    Expérimenté, il a piloté une cinquantaine d'appareils différents, et effectua 2342 heures de vol  dont 564 de guerre durant les deux conflits.

    Toute la carrière de Jacques Roques durant la première guerre mondiale se déroula au sein de la N48 devenue la SPA48 lorsque celle ci fut équipée de Spad.

     Le Spad XIII S1893 lui fut affecté, en janvier 1918 , lorsque l'escadrille s'installa à Villeneuve Les Vertus (Marne).

    Documentation

    Je  ne m'appesantirai pas sur l'histoire des avions Spad et du Spad XIII en particulier les ouvrages traitant du sujet abondent (voir paragraphe documentation ci-dessous).

    Signalons juste que ce Spad XIII est un des premiers de série. Les principales caractéristiques de cette version consistent en des saumons d'ailes de forme arrondie, des raidisseurs en lieu et place des renforts de mats frontaux de cabane et en l'absence (éventuelle) des panneaux latéraux d'accès au moteur.

     

                                                                         SPAD XIII  

                                                     Le Spad XIII S1893 devant un hangar Bessonneau. Tout un symbole.  (source SHAA)

     La maquette

     Elle a été dessinée à partir du plan paru dans le Windsock Datafile 32 dédié au Spad XIII (plan de Doug Carrick) et du beau "3 vues" œuvre de T Dekker paru dans un cahier spécial (2008?) de la revue "Avions" dédiée aux As français de 1918.

                        SPAD XIII                                        SPAD XIII

                                                     Avec de tels documents à disposition, l'envie était trop forte j'ai craqué.

    Comme pour tous les biplans largement haubanés, son montage nécessite une certaine expérience. Inutile de préciser que tous les collages sont à réaliser bord à bord. Échelle oblige.

    Je me contenterai donc d'évoquer quelques points particuliers qui peuvent poser problème, les indications portées sur les planches de la maquette devraient être suffisantes pour mener à bien le montage de la maquette.

    Poste de pilotage

                  SPAD XIII                               SPAD XIII

                                   Suffisamment détaillé pour se mettre à l'abri d'un regard averti (voir un tantinet pervers....c'est selon).

     Si, comme moi, vous représentez les gouvernes de profondeur et de direction légèrement braquées, pensez à mettre le palonnier et le manche dans des positions en rapport Palonnier poussé du coté du braquage de la dérive et manche en avant, position naturelle de ce dernier quand l'appareil était au sol (du au poids de la gouverne amenant le manche dans cette position).

    Bâti de montage

    Indispensable ne serais ce que pour la réalisation du haubanage le mien est constitué d'une base en carton plume et de chutes de balsa pour caler les éléments et faciliter les opérations.

     

                    SPAD XIII        SPAD XIII

     Calage du fuselage et de l'aile inférieure: accès idéal pour placer tout ce qui deviendra impossible une fois l'aile supérieure en place (Vickers, échappements, pare brise etc)

    Echappements:

    la solution proposée pour leur réalisation est inspirée de celles retenues pour certains modèles au 1/33. Sa mise en œuvre au 1/66 est délicate malgré le soin apporté à leur réalisation, le rendu n'était pas au rendez-vous. Le papier a ses limites....moi aussi!

    J'ai finalement opté pour une réalisation à partir de profilés de styrène "Evergreen" (pub gratuite).

    Ceux qui sont rompus au maquettisme plastique pourront aussi les réaliser à partir de chutes de grappes de démoulage, étirées à la flamme.

    Mats et haubanage:

    Avant toutes chose, il convient de positionner l'aile supérieure

    Attention: le bord d'attaque de l'aile supérieure est à positionner 1.5mm en avant de celui de l'aile inférieure.

    Les mats donnent la mesure de l'entre plans.

    Cales: carton, balsa...un léger coup de cutter libérera l'ensemble en fin d'assemblage....et le bâti sera prêt à recevoir le fuselage de Spad suivant!

      SPAD XIII     SPAD XIII

       Calage de la voilure supérieure. Simple, il dégage bien l'entre plans Indispensable pour un travail en toute sérénité.

     En attendant, les mats sont collés d'abord à l'extrados des demi ailes inférieures, bien sur les repères. Dès que la colle commence à prendre (quelques secondes....c'est formidable la colle vinylique), les immobiliser bien verticaux par une goutte de colle à l'intrados de l'aile supérieure.

    Le haubanage est réalisé en fil de cuivre 2/10 ce fil étant livré en bobines, il est nécessaire de le redresser (voir article sur le sujet dans PMP le Mag n°2). Accès par la page d'accueil du site.

    Le collage se fait brin par brin, un compas à pointes sèches s'avère bien pratique pour déterminer la longueur de chacun des brins Collage par micro gouttes de cyano fluide. l'opération demande du soin mais n'est pas particulièrement difficile à réaliser si l'on réfléchi à un ordre de montage rationnel. Si certains collages s'avèrent acrobatiques, un accélérateur en bombe spécial cyano facilitera les choses.

    Tant que l'on y est

    On peut représenter le système de commande des ailerons, plutôt original sur les Spad, et, une fois l'ensemble extrait du bâti, le marche pied sur le flanc gauche facilitant l'accès à bord.

                                                         SPAD XIII

    Le train d'atterrissage:

    Une fois "démoulé", l'ensemble ailes/fuselage, et admiré le travail, on va pouvoir procéder à la mise en place du train d'atterrissage.

    Là je me suis fait plaisir en reproduisant au mieux le système d'amortissement par sandows.                                                                  

      SPAD XIII     SPAD XIII

    L'axe des roues (en réalité deux demi axes articulés) débat dans une lumière verticale pratiquée dans les jambes de train. Les deux tiges latérales servent à l'encrage des sandows qui appuient sur les axes des roues et font office d'amortisseurs.  

    Une fois le pseudo sandow (fil à gant) mis en place, les tiges latérales sont recoupées à raz de l'enroulement de ce dernier, et l'axe principal reçoit les roues après mise à la bonne longueur...et....on ne voit plus grand chose, mais quel plaisir de savoir qu'on l'a réalisé!

    La documentation

    Liste non exhaustive, mais citons:

    L'incontournable Windstock Datafile de JM Bruce avec un superbe plan multi vues qui m'a servi à l'élaboration de la maquette.

    Les revues "Avions" n° 44 et 45 concernant Jacques Roques et sa carrière.

    De plus, je me suis appuyé sur une remarquable présentation de la maquette de cet appareil au 1/72, parue dans la revue de maquettisme plastique Wingmaster n°61 (2007) sous la plume de B Pautigny: un orfèvre!

    Restait à essayer de faire aussi bien....en papier.   

    Concernant l'histoire de la SPA48 voir l'excellente rubrique de D. Albin  http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille048.htm   

    Débriefing

    La principale difficulté réside dans la réalisation de la mature et du haubanage mais il fallait si attendre, c'est tout le charme des maquettes bi plans.

    Les planches de la maquette:

    Téléchargement des 3 planches au format A4, 2Mo environ la planche.

    Planche 1          Planche 2 recto         Planche 2 verso

    Ou prochainement sur le site de mon ami Pierre: https://carton.pierreg.org/

    Quelques photos de la maquette

                                  SPAD XIII    SPAD XIII     

                                                                    

    SPAD XIII S1893 - JACQUES ROQUES - SPA 48

     Bons vols!

     

     

     

     

      

     

           
      

     

     Bons vols.


  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Mars à 09:45

    bonjour, superbe petite maquette en papier

    ma réalisation prête à decoller

    merci pour ses superbes modèles 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :