• STRUCTURE DES MODELES

    STRUCTURE DES  MODELES

    La qualité de la réalisation de la structure (ou ossature) de nos modèles est importante.  De sa bonne exécution dépendra l’aspect final de notre maquette. Soignez la.

    Sur une planche bien conçue,  le dessin du contour des pièces doit être le plus fin possible tout en étant parfaitement lisible. 5/100mm est parfait.

    Ceux qui ont pratiqué le dessin industriel savent  ce qu’est une "chaine de côtes". L’assemblage de pièces, présentant chacune un excédent ou un manquant de matière, peut avoir un effet désastreux sur l’ensemble final. Il arrive que les écarts positifs compensent les écarts négatifs, mais c’est le coup de chance sur lequel il vaut mieux ne pas compter.

    Par exemple : prenons une rondelle de 20mm de rayon, un couple de fuselage par exemple.  Son périmètre est de 125,64 mm. Supposons que cette rondelle est été découpée en laissant un gras de seulement 1/10mm à sa périphérie, soit un rayon de 20.1mm et une circonférence de 126.27mm. L’écart sur la circonférence est de 6/10mm ce qui est énorme. Si cette rondelle fait partie d’un tronçon de fuselage il y a de forte chance que vous ayez du mal à joindre les extrémités du revêtement ! De ce fait, il vaut mieux avoir une pièce aux dimensions plus faibles que le dessin théorique, d’où le conseil d’éliminer systématiquement le trait de contour. Cette opération sera réalisée par ponçage des chants.

    J’aime bien utiliser les poncettes de manucure dont la grande variété de grains est très pratique. Elles s’encrassent peu, et sont lavables ce qui joue sur leur durée de vie et compense un peu le prix plus élevé que celui  d’une simple feuille de papier abrasif. Elles présentent une âme qui leur donne la rigidité voulue. Un grain genre 400 convient très bien.

    Peaufinez donc l’assemblage des structures de vos modèles. C’est un travail ingrat car il n’en paraitra rien une fois le montage terminé sauf par la qualité de votre réalisation !