• PONCETTES DE LUXEPONCETTES DE LUXE

    Certaines éléments d’une maquette sont à contre-coller sur du carton épais pour les rigidifier. Il s’agit bien souvent de pièces de structure.

    Le contour de ces pièces nécessite, un poncage. Bien entendu, vous pouvez vous confectionner des ponçettes en collant du papier de verre de différents grains sur une planchette de bois ou utiliser un outillage spécifique comme montré sur la photo de gauche.

    J’ai trouvé mieux (photo de droite): les limes de manucure. Légeres donc facile à manipuler, elles prennent peu de place et sont pratiquement inusables. Elles existent avec différents grains et il est très facile de se les procurer en pharmacie. 

    Revers de la médaille (eh oui) elles sont relativement chères, comptez environ 3euros pièce. Mais que ne ferions nous pas pour nos chers modèles ?

    Maintenant, il y aussi les limes à ongles cartonnées, voir les petites limes diamantées, mais, pour ma part, j'ai adopté les limes ci-dessus.


    votre commentaire
  • CUIVRE ET (OU) CORDE A PIANO

    Dans l'assemblage de vos maquettes Il sera fait souvent appel à l'utilisation de petites tiges métalliques de faible diamètre (0.5, 0.8 ou1mm sont des diamètres courants) pour constituer des axes par exemple.
    J'utilise de la "corde à piano" que l'on trouve dans les magasins de modèles réduits en tiges de 1m.
    Ce matériau est très rigide et pas facile à plier ou cintrer avec précision.

    Si j'ai besoin de reproduire des formes un peu"tarabiscotées": des tubulures de frein par exemple, je préfère utiliser du fil de cuivre.

    Il y en a de tous les diamètres. Après avoir fait appel aux amis: un rebobineur de moteurs électriques, et à un tourneur pour un enrouleur, je m'en suis constitué une bonne panoplie de tous diamètres.

    Avantage non négligeable, le cuivre est facile à souder à l'étain (contrairement à la corde à piano).


    votre commentaire
  • DES TROUS BIEN RONDS

    Etant un peu perfectionniste (si,si!), j'aime que les trous d'une certaine dimension soient bien circulaires, même concernant des pièces qui ultérieurement ne se verront pas comme les couples d'un fuselage d'avion par exemple.

    J'ébauche donc le trou grossièrement au cutter (c'est rapide) puis j'utilise un rond de bois (origine tringle à rideau) de 30cm environ de long dont une extrémité a été rendue conique sur une dizaine de centimètres par tournage.

    Cette partie conique est revétue de papier abrasif de carrossier grain fin collé à la colle à bois.

    Pour obtenir proprement et directement la forme développée du papier abrasif  je me suis servi du logiciel SIATKI                          http://www.gremirmodels.com/downloads.htm  (il est gratuit c'est l'occasion d'en profiter).

    Pour ma part, jEe me suis confectionné deux de ces alésoirs, un avec de l'abrasif grain 240 et l'autre avec de l'abrasif grain 400.


    votre commentaire
  • GALBER LE PAPIERGALBER LE PAPIER

    Pour cintrer du papier proprement, une seule solution, le mettre en forme en roulant, sur la partie à galber, un tube de diamètre adéquate en s'appuyant sur une surface souple.


    Je me suis ainsi constitué une panoplie de bouts de tube alu de différents diamètres et, pour les plus petits diamètres des tiges de corde à piano.

    Pas mal de récup (passé modéliste oblige). J'ai mis tout ça à la même longueur (une vingtaine de cm ce qui est amplement suffisant) et, cerise sur le gâteau, les tubes d'alu s'emboitent les uns dans les autres pour le rangement .


    Pour la surface souple j'utilise le dos d'un tapis à souris. Il a exactement le moelleux nécessaire et le tapis se range...sous la souris de l'ordinateur!

    Alternative:

    Pour ceux qui n'ont pas une boite à rabiots bien fournie: les brins d'une antenne téléscopique de voiture offriront les mêmes avantages.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique