• PREMIERE EXPO, PREMIERE REFLEXIONS

    PREMIERE EXPO, PREMIERES REFLEXIONS......

    14ème SALON DE LA MAQUETTE de Palavas les Flots, organisé par l'AMM (Association des Maquettistes du Montpellierain)  25 et 26 fevrier 2017.

    Deux modélistes qui sévissent sur le FORUM EN PAPIER m'avaient invité à me joindre à eux pour cette manifestation. N'étant pas un adepte des expos, j'ai accepté, vu la noblesse de la cause à défendre. De plus ces deux individus sont des "pays", alors.....

    Une centaine de participants à grande majorité "plastiqueux".... mais là, il fallait s'y attendre. Accueil avec le sourire, c'est toujours sympa, surtout lorsque l'on ne connait pas.

    Une déception concernant l'emplacement qui initialement prévu au milieu de la salle, face à l'entrée, s'est trouvé relégué dans un coin adossé à des grillages, derrières lesquels était stocké du matériel technique partiellement masqué par un rideau. On fait mieux. Ce coup-ci, contrairement à mon habitude, je n'ai rien dit, mais cela montre combien notre loisir a du chemin à faire pour acquérir un minimum de considération.....en France! Si j'envisage une participation à cette manifestation l'année prochaine, il est clair que s'il nous est attribué à nouveau ce type d'emplacement, je ne déballe même pas mon matériel, et je rentre.

    Je passerai sous silence la partie expo "plastique" que seule une présentation de maquettes sortant du standard, ou en dioaramas,  peuvent susciter un minimum d'intéret de la part d'un public non averti. Pour les connaisseurs, c'est autre chose.

    Bien entendu, il y avait des commerçants qui proposaient, outre les.... maquettes plastiques et tout ce qui s'y rapporte, des livres, revues anciennes etc. j'y ai trouvé mon bonheur avec un DOCAVIA qui manquait à ma bibliothèque concernant les avions français de l'entre deux guerre. Génial.

    Et puis il y avait les "doux dingues" auxquels je revendique l'appartenance: fanas de Meccano, Legos, objets divers en bouteille, jouets anciens etc.  Un régal pour les yeux et des passionnés très attachants.

    Mais revenons à nos moutons: le papier.

    Le stand.

    Si nous voulons attirer les regards il nous faut une présentation du niveau des meilleurs "plastiqueux". J'ai noté des bandeaux en plexi placés verticalement en bord de table pour éviter aux doigts indésirables de se promener sur les maquettes, des présentoirs sur 2 ou 3 niveaux pour optimiser le visuel sur la profondeur des plateaux ou tables d'exposition. Les indispensables "warning" souvent rédigés de façon humoristique, mais à la signification évidente. Et bien entendu, mettre en évidence le fait que les maquettes sont en papier.

    Les maquettes.

    Les maquettes relativement simples et rapides à monter présentent un intéret manifeste pour les jeunes, mais pas seulement. La "rafale" de tubs Citroën présentés par mes deux compères à eu sa part de succès.

    En ce qui concerne mes maquettes, les F1 on suscité plus d'intéret que je ne l'imaginais. Pour les avions, l'échelle du modèle est importante. Plus elle est grande et détaillée, plus elle attire l'oeil et provoque l'étonnement (c'est du papier?). Le 1/66 suscite moins d'intéret, mis à part pour un public averti. Il est vrai que les maquettes étaient présentées épinglées sur leur plateau de transport en dépron (ayant une sainte horreur de faire deux fois le même travail, je redoutais d'en voir disparaitre).

    Le contact.

    Si nous voulons faire connaitre ce loisir, il faut aller au contact du visiteur et ne pas rester statique sur sa chaise (comme l'on peut le voir trop souvent). La signalétique indiquant que les maquettes sont en papier provoque questionnement et incrédulité de la part des visiteurs. Un sourire et le dialogue s'instaure très facilement, et, en général, celui-ci est ravi des quelques moments que nous lui avons consacré, convaincu que la maquette papier lui est, à lui aussi, rapidement et facilement accessible. Du tout bon!

    Voilà, résumé, ce que j'ai retenu de ce type de manifestation.