• MAUBOUSSIN HEMIPTERE

    HEMIPTERE

    Puisque nous avions mis l'accent sur Louis PEYRET  au travers de sa collaboration avec Pierre MAUBOUSSIN pour les PM X et PM XI, je me suis penché sur les créations de ce dernier et en particulier l' HEMIPTERE et sa formule pour le moins originale, fruit d'une longue expérimentation.

    Un peu d'histoire:

    Le nom de cet appareil a été, sans doute, choisi par analogie avec la famille des insectes du même nom, munis de deux paires d'ailes de faible allongement.

     Cet appareil se présente sous la forme d'un biplan à ailes très décalées, le plan avant étant placé sous le fuselage et le plan arrière, d'une envergure correspondant aux 2/3 de l'aile avant, sur le fuselage. Le décalage entre plans est de 1/3 de la corde. Le profil de l'aile avant est classique avec une incidence positive de 3° alors que celui de l'aile arrière est symétrique et calé à 0°

    Les deux ailes sont équipées d'ailerons agissant différentiellement en profondeur et conjointement en transversal.  

    Les deux dérives et gouvernes de direction sont placées aux extrémités de l'aile arrière afin d' ètre pleinement efficaces aux grands angles. Leur fonctionnement mérite d'ètre souligné. Chaque gouverne est reliée à une pédale de commande et le retour en position de la gouverne est confié à un sandow de rappel dont l'action s'ajoute à l'effet de la vitesse. La manoeuvre simultanée des deux pédales provoque l'action de freinage aerodynamique. Génial, non?

    Avantage de la formule: mise en vrille impossible, pilotage aux ailerons seuls, vitesse d'approche faible "répondant en tout points aux exigences variées de l'élève et du pilote confirmé", comme indiqué dans une brochure publicitaire de l'époque.

    Il fit son premier vol en avril 1935 et participa au rallye des vins de Tourraine en juillet de la même année et aux douze heures d'Angers l'année suivante.

    Malheureusement, l'"Hemiptère" ne trouva pas auprès des utilisateurs prévus, un peu déconcertés par cette formule inhabituelle qu'ils estimaient non orthodoxe, l'accueil escompté.

     La documentation :

    - Aviation magazine n°472 de 1967 (repris dans la compile "avions légers" de Pierre Rousselot) 

    - l'aviation légère en France de Roger Gaborieau

    - Différentes photos et articles récupérés sur le net comme celui paru dans "FLIGHT" de septembre 1936 ou Les Ailes de la même année.

    - Vous trouverez aussi sur le net des photos d'une maquette au 1/72 réalisée en scratch ainsi que les plans d'une maquette volante formule "cacahuete" de G. Fillon, le" pape" de cette discipline.

    - Toujours sur le net, j'ai mis la main sur un croquis du poste de pilotage proposé dans un MRA dont je n'ai pu relever le numéro.

    HEMIPTERE

                                                            revue: Les Ailes de 1936

    La maquette :

    La aussi, il va falloir se débrouiller avec ce que nous pouvons trouver. Lorsque j'ai commencé le dessin de la maquette, je n'avais sous la main que le plan  issu du site de Gérard Ferriere: une mine d'or à ce sujet. 

    Il s'avèrera que ce plan est approximatif m'obligeant à reprendre intégralement le modèle. Mais faute de grives...

    http://richard.ferriere.free.fr/3vues/mauboussin_M40_3v.jpg

     

     

     

    HEMIPTERE

     

     

    HEMIPTERE

    Le poste de pilotage (MRA?)

     

    Mieux vaut tard que trop tard.

    Je venais juste de terminer la mise en couleur des planches et allait m'attaquer au montage de la maquette quand, sans raison particulière, je me suis mis à surfer sur le net à la recherche de je ne sais quoi de plus, concernant l'hémiptère.

    Et je tombe, par le plus grand des hasards, sur le plan ci-dessous. Rien à voir avec le plan 3 vues reproduit ci dessus, et qui m'a servi pour élaborer la maquette.

    A moins d'être maso, on ne s'amuse pas à dessiner un tel plan si l'on n'a pas de un minimum de doc sous la main. Les sources sont d'ailleurs citées sur le plan.

    HEMIPTERE

    Aussi tôt dit, je rapproche ce plan de mes planches et, force est de constater, que je suis complètement dans les choux.

    Gros dilemme: soit je monte quand même la maquette d'après mes planches et je passe à autre chose, soit je reprend tout en partant du dernier plan.

    Quelques secondes de réflexion est c'est décidé. Je recommence à zéro.

    Quelques photos concernant le montage:

    Il n'y a rien de plus em....que le montage d'un modèle blanc.....d'autant plus si l'on a tendance à transpirer des mains. Attention donc aux taches. Le voile de fixatif sur les planches au sortir de l'imprimante est plus qu'indispensable, même s'il ne résoudra pas tout.

    HEMIPTEREHEMIPTERE

               La structure                         Pose du revètement et du longeron avant

    Veiller à minimaliser au maximum les traits noirs du contour des pièces. Le modèle y gagnera en réalisme. Je sais: un trait de 5/100, ce n'est pas épais, mais quand même!

    HEMIPTEREHEMIPTERE

                      L'aile arrière                                            Le plastron

    Les ailes, avant comme arrière, nécessitent un préformage  (comme toutes les pièces présentant une certaine courbure, d'ailleurs).

    Le collage de fermeture du plastron est renforcé par une bandelette de papier de soie. une fois sec, il est possible d'en galber un peu la forme en le travaillant par l'intérieur avec rond de bois de faible diamètre à l'extrémité arrondie (par exemple).

    HEMIPTEREHEMIPTERE

                       L'aile avant                                            Mise en croix

    Comme évoqué ci-dessus le préformage par roulage est incontournable. Moyennant quoi, le collage des ailes ne pose pas de problème particulier.

    HEMIPTEREHEMIPTERE

             Mise en forme des dérives                   Les dessous de l'insecte

    Ce n'est pas la photo d'un oeuf au plat mais le renfort intérieur des dérives. A noter que celles-ci sont proposées avec deux couleurs de marquage différents: un rouge et un noir. En effet le doute subsiste sur la couleur de ces inscriptions. Faute de confirmation, à vous de juger. Alban, sur son profil, vous les propose noires, pour ma part, je pencherai plutôt pour une couleur rouge.

    Toutes les pièces optionnelles figurent sur la photo de droite. Je me devais de les réaliser.

    HEMIPTEREHEMIPTERE 

    Tout à fait à l'arrière figure une sorte d'appendice visible sur quelques photos de l'appareil et non sur d'autres. La raison d'ètre de cet appendice a été l'objet d'un débat avec Alban Dury qui l'a représenté sur son profil en supposant qu'il pouvait s'agir d'une sorte de tab provisoire. Pour ma part, je pencherai plutot pour un carénage dissimulant l'accès provisoire ménagé pour accéder facilement à la commande des ailerons arrière. Rappelons que ces gouvernes pouvaient commander aussi bien la profondeur que l'inclinaison, le tout conjugué avec les volets de l'aile avant. Ceci sous entend un mécanisme relativement délicat à régler avec de fréquentes interventions pour sa mise au point. Ceci explique peut ètre cela.

    Voilà donc, après une dizaine d'heures de montage, ce curieux appareil terminé. A noter la forme des guignols de commande des ailerons de l'aile arrière. Les toutes petite parties visibles des cables de commande, sont tirées d'aiguilles entomologistes de 25/100 de diamètre. Il n'y a pas plus fin....et pas mieux à mon sens.

    Les planches de ce modèle sont disponibles gratuitement sur le site de mon ami Pierre:

    http://pierreg.free.fr/carton/projet/myproj.htm

    Bons vols.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :